The Swiss portal for the historical sciences

Genève diabolique ? Visions et divisions du monde au prisme de la filiation entre protestantisme et démocratie

16. September 2021 - 18:30 Add to calendar
Lecture

Conférence par Monsieur Marc Aberle
docteur en histoire de l’Université de Neuchâtel, post-doctorant et chargé de cours à l’Université de Genève

« Là est la part de Genève dans la formation de l’État moderne. La démocratie y apparaît comme la face politique de la Réforme ».
En 1923, les mots de l’historien Charles Borgeaud, inspirateur et promoteur du Mur des Réformateurs, sonnent comme un hommage appuyé au rôle de Genève et du calvinisme dans l’émergence du monde politique moderne et de nos démocraties libérales.
Près d’un siècle plus tôt, en 1835, alors que les préparatifs du jubilé de la Réforme vont bon train, Jean-François Vuarin profite de l’inauguration de la statue de Rousseau sur l’île éponyme pour souligner un lien similaire, mais chargé négativement : « Dans l’hypothèse du triomphe des monarchies, telles que le temps les as faites, la statue de Rousseau ne s’élèvera-t-elle pas contre Genève comme un terrible accusateur ? »
Dans l’histoire intellectuelle postulant une affinité élective entre le protestantisme et la démocratie, Genève semble captive de cette image ambivalente. Or, comment les auteurs à l’origine de ces représentations en clair-obscur appréhendent-ils le rôle du calvinisme en regard de l’émergence de la modernité politique et religieuse ? Qu’entendent-ils par protestantisme et par démocratie ? Quels motifs pourraient expliquer cette parenté saluée par les uns et diabolisée par les autres ? La conférence reviendra sur ces questionnements ayant jalonné une recherche historique récente et interrogera les représentations de la Genève réformée à l’époque contemporaine et moderne.

Marc Aberle est docteur en histoire de l’Université de Neuchâtel, où il a soutenu une thèse de doctorat intitulée La démocratie du croire. Une histoire régressive de la généalogie politique du protestantisme et des républiques entre Suisse et France (xviiie et xixe – xvie siècle). Après avoir collaboré au projet FNS « Réformation et votations », dirigé par Olivier Christin, il est actuellement post-doctorant et chargé de cours à l’Université de Genève, où il s’occupe de la coordination des Sixièmes Journées suisses d’histoire.

Organised by: 
Société d’Histoire et d’Archéologie de Genève

Venue

Archives d’État de Genève
1, rue de l’Hôtel-de-Ville
1204
GenèVe

Contact

Additional event information

Cost information

0.00 CHF

Registration information