The Swiss portal for the historical sciences

A l'heure du mythe des images

Parmi les images les plus célèbres du XXe siècle, celle du soldat agitant le drapeau soviétique sur le toit du Reichstag est devenue le symbole de la prise de Berlin par l'armée rouge. Œuvre du photographe Yevgeny Khaldei (1917-1997), elle a fait l'objet d'un livre récent qui retrace son histoire.

Le photographe, resté dans l'anonymat jusqu'à la chute de l'union soviétique, notamment à cause de ses origines juives, voulait produire une image aussi forte que celle d'Iwo Jima.

Il réalise le cliché le 2 mai 1945, après que les derniers allemands enfermés dans les souterrains du bâtiment - par ailleurs hors d'usage depuis 1933 - se soient rendus.

De retour à Moscou, comme il l'explique lui-même dans un extrait du film documentaire qui lui a été consacré, son rédacteur lui fait remarquer que l'un des deux hommes porte un montre à chaque poignet (image de droite), signe probable d'un vol ou d'un pillage.

La photographie paraîtra donc retouchée, la seconde montre extirpée, et des volutes de fumée noire ajoutées pour renforcer le caractère dramatique de la scène.

Ellipse temporelle, retour fin 2009. Une séquence présentée au télé journal français comme illustration des récentes manifestations en Iran provenait en réalité... du Honduras.

Crédit images: Famous Pictures. Voir aussi le dossier du magasine Famous Pictures sur cette image.