The Swiss portal for the historical sciences

As We May Think

En 1945 paraissait dans le The Atlantic un article intitulé As We May Think, signé par Vannevar Bush, ancien directeur du buro américain pour la recherche scientifique en temps de guerre, qui coordonna notamment les débuts du Manhattan Project.

Dans cet article, devenu une référence de la pré-histoire d'internet, Bush esquissait des scénarios d'avenir dans l'organisation et l'accès au savoir scientifique rendues possibles par les avancées technologiques du temps de guerre. Les méthodes de stockage, d'indexation et d'accès à l'information allaient selon lui connaître une véritable révolution.

The Encyclopoedia Britannica could be reduced to the volume of a matchbox. A library of a million volumes could be compressed into one end of a desk.

Consider a future device for individual use, which is a sort of mechanized private file and library. It needs a name, and, to coin one at random, "memex" will do. A memex is a device in which an individual stores all his books, records, and communications, and which is mechanized so that it may be consulted with exceeding speed and flexibility. It is an enlarged intimate supplement to his memory.

54 ans plus tard, au sein de l'équipe d'infoclio, le débat fait rage sur la question de l'influence des technologies numériques sur la pratique de l'histoire.
Le support numérique, qui a réalisé les prophéties de Vannevar Bush, est-il un instrument qui facilite et accélère la pratique traditionnelle de l'historien, ou influence-t-il plus profondément notre façon de penser, et donc de faire, l'histoire ?