La correspondance du marquis de Mirabeau et de Charles Frédéric de Sacconay (1731-1787)

27.10.2018 - 09:00 to 16:15 Add to calendar

Conservée jusqu’ici dans le fonds d’archive privé de la famille von Stockar à Rümligen, la correspondance de Victor Riqueti, marquis de Mirabeau, et Marc Charles Frédéric de Sacconay renouvelle la réflexion sur la pensée économique du XVIIIe siècle, tout en offrant un champ d’études nouveau sur le lien du mouvement physiocrate avec la Suisse. La correspondance que ces deux hommes ont entretenue entre 1731 et 1787 abonde d’informations sur leurs échanges et leurs débats, offrant ainsi des éléments nouveaux, absents des sources utilisées jusqu’ici, et ce tant s’agissant de Mirabeau que de Sacconay.

La durée particulièrement prolongée dans laquelle la correspondance s’inscrit offre des perspectives de recherche spécialement intéressantes. On peut y retracer l’évolution de la vie et de la pensée de Mirabeau, ainsi que celles de Sacconay, en particulier les évènements antérieurs à leurs vies d’économistes, au sujet desquels il n’existe à ce jour que peu de sources et de critique. Ceci confère une nouvelle dimension à l’étude de l’épistémologie de la pensée de Mirabeau. De même, leur correspondance met en valeur des liens sociaux qui furent à l’origine de l’émergence de l’économie politique. S’il est vrai que Sacconay n’a probablement pas eu d’influence directe sur l’économie, il n’en a pas moins été un catalyseur, encourageant les rencontres et stimulant la réflexion de penseurs importants.

Les codes et les enjeux épistolaires qui régissent ces textes mêlent les questions économiques et biographiques à une forme de mise en scène du soi, offrant ainsi accès à des éléments de la pensée de ses acteurs, inaccessibles par leurs œuvres. Ces éléments soulignent notamment le rapport qu’ont les épistoliers à leurs propres écrits. En outre, l’étude interne et contextuelle de ces lettres stimule la découverte de nouvelles sources. Le champ de réflexion ouvert sur Sacconay, par exemple, laisse apparaître des documents jusqu’alors dormants dans des archives.

Plus intéressant encore, la correspondance, par les informations qu’elle comporte, remet en question les récits relayés par la critique dans ses ouvrages sur Mirabeau, les physiocrates ou l’histoire de la pensée économique. Les lettres offrent les instruments propres à établir une nouvelle chronologie de la vie et de la pensée de Mirabeau, ainsi qu’à préciser les interactions entre les membres du mouvement physiocratique.

Ces lettres contribuent à restaurer l’importance parfois sous-estimée de Sacconay et plus largement de la Suisse dans le débat des Lumières. Elles sont un lieu où les idées de Mirabeau germaient et se cultivaient. Elles sont également le théâtre de l’échange d’idées entre les cercles savants suisses et européens. Chaque enjeu qui y est mis en valeur offre des perspectives de recherche plus approfondie.

Dans la visée interdisciplinaire de l’école doctorale de la CUSO « Études sur le Siècle des Lumières », ce colloque se propose de réunir des chercheurs actifs sur ces enjeux afin de remettre en question, à la lumière de cette correspondance, les connaissances sur la vie et la pensée de Mirabeau, la physiocratie, les milieux savants Suisses et leurs débats politiques et économiques. Ainsi, l’attention sera d’abord portée sur les textes, les expériences et les rencontres qui ont influencé Mirabeau et la manières dont ceux-ci se traduisent dans son œuvre. En effet, Mirabeau avait l’habitude de décrire ses lectures, son travail, la rénovation et la modernisation de ses terres et ses rencontres savantes à Sacconay. Ces éléments permettent de brosser un tableau précis de l’élaboration de ses théories et de leur application. Puis, le réseau de savants que ses lettres permettent de tisser sera analysé. Ceci mettra en valeur les canaux de diffusion des idées de Mirabeau et l’influence de Sacconay sur les penseurs du XVIIIe siècle. Finalement, l’intérêt du modèle politique bernois pour les penseurs économiques et politique comme les physiocrates sera questionné. La formation de la perception du républicanisme bernois, idéalisé par Mirabeau, sera mise en perspective avec les théories politiques diffusées à cette époque. De cette manière, la correspondance sera interrogée au travers des recherches menées par des chercheurs internationaux.

Programme

9h Introduction
9h15-10h Auguste Bertholet (Université de Lausanne)
L’influence bernoise de la pensée de Mirabeau, entre idéal et terrain expérimental.

10h-10h45 Radek Szymanski (Université de Lausanne)
La représentation de l’économie suisse et la politique des années 1760 dans les journaux de voyages de deux princes polonais réformateurs.

11h-11h45 Graham Clure (Université de Lausanne)
Deux lettres « qui traitent des matières les plus scandaleuses pour les sots » : Rousseau et Mirabeau dans le Précis de l’ordre légal.

11h45-12h30 Antonella Alimento (Università di Pisa)
La formation intellectuelle et politique de Mirabeau au prisme de sa correspondance avec Frédéric de Sacconay (1740-1760).

14h-14h45 Christine Théré (INED), Loïc Charles (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
L’itinéraire intellectuel de Mirabeau au regard de sa correspondance avec Sacconay (1760-1770).

14h45-15h30 Thérence Carvalho (Université Jean Moulin Lyon 3)
L’évocation de la dimension européenne de la physiocratie à travers la correspondance de Mirabeau à Sacconay.

15h30-16h15 Manuela Albertone (Università degli Studi di Torino)
Les opinions politiques du marquis de Mirabeau au fil des années entre organisation et identité physiocratique.

Organised by: 
Prof. Béla Kapossy et Auguste Bertholet, Lumières Lausanne
Contact
Venue
Université de Lausanne
Anthropole 5196
1015
Lausanne
Vaud
Event language(s): 
French
Additional event information
Cost information
Event cost: 
0.00 CHF
Registration information